Les pellicules chez l’enfant

Les pellicules sont une affection très courante chez l’adulte. Il faut savoir que les pellicules se manifestent habituellement à la puberté, sous l’influence des hormones sexuelles, et touchent très rarement les enfants. Parfois, les bébés et enfants peuvent présenter certains symptômes similaires comme l’apparition de squames dans les cheveux, une démangeaison, ou encore une irritation du cuir chevelu, s’agit-il forcément de pellicules ?

Les pellicules du nourrisson

Les pellicules chez le bébé sont dans la plupart des cas ce que l’on appelle des croûtes de lait ou dermite séborrhéique du nourrisson. Il s’agit d’une affection très courante. Elle est sans gravité mais inquiète souvent les parents car elles peuvent être inesthétiques. Ce phénomène est principalement déclenché par les hormones de la maman transmises au bébé, elles engendrent une hyper séborrhée du cuir chevelu et un phénomène de desquamation. Le cuir chevelu du bébé est fragilisé, il ne faut donc surtout pas les arracher avec les ongles ou la brosse. Il existe en pharmacie des produits sous différentes textures comme des shampooings, crème, gel ou émulsion qui favorise l’élimination des croûtes. Sachez que la plupart du temps les croûtes de lait s’éliminent seules au fur et à mesure.

Les pellicules chez l’enfant

Chez le jeune enfant, les pellicules se font très rares.
En effet, une impression de pellicules dans les cheveux des enfants, est souvent confondue avec une infestation de poux à l’état de larve, c’est à dire au stade de lentes.
Les poux sont la hantise des parents et nécessitent une prise en charge rapide pour les éliminer.
Les lentes ont une couleur qui s’apparente aux pellicules, c’est pourquoi il est parfois difficile de les distinguer.
Plus rarement, les pellicules chez l’enfant peuvent être confondues avec une dermite séborrhéique, une affection de la peau bénigne, mais pouvant être gênante. Elle provoque des rougeurs, une desquamation de la peau et des pellicules grasses pouvant atteindre le cuir chevelu mais également s’étendre à d’autre partie du corps comme le visage ou les sourcils.
Là encore, cette affection est très rare chez l’enfant.

Enfin, il ne faut pas oublier que l’utilisation de certains produits inadéquates (comme l’utilisation d’un shampooing à destination des adultes pour cheveux colorés, ou l’application de produits non destinés au lavage des cheveux) peut engendrer un état pelliculaire passager en réaction à l’application d’un produit particulièrement irritant pour le cuir chevelu.
Avoir des pellicules est une affection peu courante chez l’enfant, et le plus souvent transitoire. Demandez conseil à votre pharmacien

Nos routines de soin

 
Ma routine anti-pellicules libres sèches

Action sur les libres pellicules non collantes : effet "poudre blanche" sur les épaules

Voir cette routine > Ma routine anti-pellicules libres sèches > Voir ma routine >

 
Ma routine anti-pellicules libres grasses

Action sur les pellicules libres collantes et sur le cuir chevelu gras

Voir cette routine > Ma routine anti-pellicules libres grasses > Voir ma routine >
Voir toutes les routines de soin >