Les soins qui changent votre quotidien

Acné adolescent : elle/il refuse mon aide, que faire ?

Votre ado souffre d'acné ? Vos tentatives pour l'aider se passent mal ? Parce que Ducray s'engage à vos côtés, découvrez les conseils de Stéphanie COUTURIER, psychothérapeute spécialiste de la relation parent/enfant.

 
  • comment-instaurer-un-dialogue-avec-son-adoslescent-acne
  • omment-instaurer-un-dialogue-avec-son-adoslescent-acne

Mon ado a de l'acné, j'en ai parlé avec lui et ça ne s'est pas bien passé. Il a des boutons, le vit mal et refuse que je l'aide

Un corps qui se transforme, d’une façon pas toujours harmonieuse, et une acné qui s'installe viennent souvent bousculer l'image idéale que les adolescents se font d'eux-mêmes. Le jeune est saisi dans son être par la peur du regard de l'autre, du jugement, du rejet. Il aimerait être aimé et admiré alors que lui-même a du mal à apprécier ce que lui renvoie le miroir chaque jour. Il change, il mue. Il ne se reconnaît plus. Françoise Dolto parle du complexe du homard, c'est pour dire ! Car pour grandir, un homard perd sa carapace, et le temps d'en fabriquer une nouvelle, il se retrouve « à nu ».

Votre enfant traverse ainsi cette grande vulnérabilité psychique et corporelle et ses moyens de défense n'en sont que plus vifs ! C'est aussi une période où la construction de soi impose souvent de s'extirper de sa famille, voire de la rejeter. Le cocon familial devient oppressant. C'est pourquoi il n'est pas toujours facile d'instaurer un dialogue avec son adolescent et encore moins de lui donner des conseils ! En effet, cette période exacerbe la sensibilité, l'irritabilité. Le vécu de certaines situations peut être particulièrement douloureux pour le jeune alors qu'il peut sembler banal aux yeux de l'adulte. Cette transition intense où se mêlent force, courage, souffrance, honte, peurs, besoin de plaire, de s'individualiser … s'explique de façon tout à fait rationnelle par les changements qui s'opèrent dans le cerveau et l'explosion hormonale.

Il vous rejette ? Il est agressif et vous parle mal ? Rassurez-vous, votre adolescent n'est ni mal élevé, ni ne s'engage sur un mauvais axe de vie. Il traverse une période normale de stress et d'opposition.
Si vous ne pouvez pas changer ses ressentis, vous avez toutefois une carte à jouer : celle de l'accompagnement bienveillant et de l'écoute active.

Vous lui avez parlé de son acné et il s'est braqué. Que faire ?


Dans un premier temps, il est nécessaire de rétablir le lien et le dialogue


Même si votre adolescent vous rejette, ne vous trompez pas : il a besoin de vous.Ne le prenez pas personnellement, ne lui en tenez pas rigueur. Il fait comme il peut avec ce qu'il ressent ! Le plus important est de lui concéder du temps et de favoriser un lien privilégié.Intéressez-vous à ses centres d'intérêt : sa musique, ses jeux vidéo, ses amis, les youtubeurs qu'il suit… Posez votre téléphone, partagez du temps de qualité en jouant avec lui (vous n'aimez pas les jeux vidéo ? Souvenez-vous que vous l'avez peut-être trainé dans une exposition alors qu'il n'en avait pas envie ! Faites un effort), en regardant des séries ensemble, en écoutant un album qu'il apprécie. Vous pouvez aussi organiser des RDV hebdomadaires où chacun choisira à tour de rôle ce qu'il souhaite partager avec l'autre : déjeuner, exposition, concert, one-man show… Le rire sera d'ailleurs votre meilleur allié pour tisser un lien relationnel apaisé et propice à la confidence.


Aidez-le à reprendre confiance en lui, nourrissez son estime de lui-même

Aidez-le à réinvestir ce corps qui change ! Favorisez les sorties sportives. Pourquoi ne pas lui demander de vous accompagner chaque dimanche pour courir quelques kilomètres ?
Ou trouver un défi sportif à réaliser ensemble où il faudra s'entrainer préalablement. En effet, hormis le défoulement que procure une séance de sport, elle apporte également une autre vision de soi-même. Le corps s'éprouve différemment, s'apprivoise, se muscle. Le jeune peut même ressentir un plaisir nouveau à vivre son corps et non plus à le subir.
Le massage peut également permettre à votre adolescent d'aborder un vécu corporel agréable et réconfortant (mais à faire faire par une personne du même sexe pour ne pas introduire de gêne).
 

Partagez des sensations fortes !

L'adolescence est la période propice aux sensations fortes. Le jeune recherche des limites, des émotions intenses mais choisies. C'est pourquoi les conduites à risques apparaissent.
À vous de prendre en compte ces besoins tout en y apportant des limites simples et joyeuses : parcs d'attractions, films d'horreur, laser game… Surfez sur cette période pour mettre aussi vos émotions à l'épreuve et partager des moments forts avec votre enfant. Il sera heureux de voir que vous sortez de votre zone de confort pour lui. Il se sentira considéré.
 

N'hésitez pas à parler de vous

Il est probable que l'acné de votre adolescent lui procure de la honte et le pousse à s'isoler. Il peut se sentir seul, sans oser parler de ce qui lui arrive et de ce qu'il ressent.
Parlez-lui de votre adolescence. Faites l'effort de vous souvenir de vos ressentis (les changements corporels, l'acné, le désir pour l'autre, les émotions en dents de scie...) et de les partager avec lui (sans juger vos ressentis de l'époque ni les banaliser). Ouvrez le dialogue sur le sujet en parlant de vous. Laissez-le vous poser les questions qui le tracassent en partageant vos vécus. Ce sera un nouveau pas, important, vers une nouvelle relation et une meilleure communication.
 

Respectez son besoin de silence, son isolation, et parfois même son agressivité

N'oubliez pas que cette traversée entre-deux-mondes chamboule tous les repères, crée un stress latent et attise la susceptibilité et la réactivité. S'il s'isole, c'est en grande partie pour se protéger de tout ce qui l'agresse. Cela lui est nécessaire. Il vous faudra faire avec et accepter avec bienveillance ces moments qui pourraient ressembler à vos yeux à du rejet. Accrochez-vous à vos RDV hebdomadaires proposés plus haut pour garder ce lien privilégié !

Lorsque la communication sera à nouveau possible, que vous sentirez un moment propice aux échanges entre vous, proposez-lui de l'accompagner voir un dermatologue. Ou laissez-lui des coordonnées s'il préfère y aller seul.

En conclusion, vous l'aurez compris, votre rôle sera surtout de rétablir un dialogue bienveillant en respectant ses silences, ses secrets, son besoin d'isolation parfois, et de mettre en avant de façon discrète les domaines qu'il affectionne et qui le mettent en valeur. Votre adolescent a particulièrement besoin de briller dans le regard de l'autre et c'est là où vous pouvez poser une pierre à l'édifice de cette grande construction personnelle.
 
Pour faire face aux épreuves du quotidien, votre adolescent a encore besoin de vous. C’est pourquoi DUCRAY s’engage à vos côtés.
Retrouvez sur notre site internet, nos conseils d’experts et une offre de soins reconnue et prescrite par les dermatologues.

Vous ne vous sentez pas concerné ?

Cliquez sur la situation (ci-dessous) qui vous correspond : 

                                                  
Nous n’en avons
 encore jamais parlé

En savoir plus>

                                             
Nous en avons parlé
et ça s'est bien passé

En savoir plus>

Nos routines de soin

Ma routine
Anti-brillance visage

Action hydratante et matifiante sur les peaux mixtes à grasses

Voir cette routine > Anti-brillance visage > Voir ma routine >

Ma routine
Anti-points noirs visage

Cible les points noirs visage tout en désincrustant et purifiant les pores

Voir cette routine > Anti-points noirs visage > Voir ma routine >

Ma routine
Anti-imperfections des peaux adultes visage

Action sur les boutons, les marques et les 1ères rides des peaux adultes à imperfections 

Voir cette routine > Anti-imperfections des peaux adultes visage > Voir ma routine >
Voir toutes les routines de soin >

DUCRAY : Mon ado a de l’acné, comment l’aider ?

DUCRAY : Mon ado a de l’acné, comment l’aider ?