Chute de cheveux et ménopause

Le cycle de vie du cheveu est très sensible aux variations hormonales de l’organisme. La baisse des hormones qui se produit au moment de la ménopause chez les femmes a donc un effet sur la qualité et la croissance des cheveux.

DU_HOME-PAGE_VISUEL-DERMATOLOGIST_BASE_HEADER 960x584

Sommaire

Pourquoi perd-on ses cheveux à la ménopause ? 

La ménopause est un processus biologique naturel que toutes les femmes connaissent à un moment donné de leur vie. Pendant cette période, le corps subit de nombreux changements physiques en s'adaptant aux fluctuations des niveaux d'hormones. De nombreuses femmes présentent des symptômes désagréables pendant la ménopause, notamment des bouffées de chaleur, des sautes d'humeur et des insomnies. La chute de cheveux chez les femmes ménopausées est un autre symptôme fréquent.

La perte de cheveux pendant la ménopause est une chute de cheveux hormonale. C’est en effet le résultat d'un déséquilibre hormonal car elle est liée à une baisse de la production d'œstrogènes et de progestérone. Ces hormones ont habituellement un effet positif sur la phase de croissance des cheveux (phase anagène) : elles augmentent sa durée et stimulent la pousse des cheveux. Lorsque les niveaux d'œstrogène et de progestérone baissent au moment de la ménopause, les cheveux poussent plus lentement et deviennent plus fins. 

Une diminution d’œstrogènes et de progestérone déclenche également une augmentation de la production d'hormones androgènes, comme la testostérone. Les androgènes ont un effet négatif sur les follicules pileux : elles induisent un phénomène de miniaturisation progressif des cheveux. Cela entraîne une diminution de la densité des cheveux, laissant apparaître le cuir chevelu par transparence. Les hormones androgènes ont par contre un effet inverse sur les poils et peuvent stimuler leur pousse. C'est pourquoi certaines femmes ménopausées voient apparaître un duvet sur le visage et de petites pousses de poils sur le menton.

La perte de cheveux au moment de la ménopause est presque toujours liée aux changements hormonaux. D’autres facteurs peuvent s’y ajouter et intensifier la chute de cheveux de la ménopause. Il s'agit notamment du stress, de la fatigue, des maladies, de la prise de médicaments ou d'un manque de certains nutriments. 

 

Comment arrêter la chute de cheveux causée par la ménopause ?

Cheveux et ménopause ne font généralement pas bon ménage, mais la chute des cheveux liée à la ménopause peut être améliorée en adoptant une routine de soins capillaires adaptée : 

  • En consultant un dermatologue, spécialiste des cheveux et du cuir chevelu. Un traitement médicamenteux à base de minoxidil pourra être prescrit pour limiter la perte de cheveux de la ménopause.
  • En réduisant l'utilisation de lisseurs, de sèche-cheveux et autres appareils chauffants qui endommagent les cheveux, et en privilégiant des colorations naturelles. L'utilisation de shampooings et d'après-shampooings épaississants peut également améliorer l'apparence des cheveux.
  • En adoptant une alimentation saine et variée pour stimuler la pousse de cheveux en bonne santé.  Un bilan nutritionnel peut être utile au moment de la ménopause.
  • En appliquant des lotions cosmétiques formulées pour stimuler la croissance des cheveux. Elles mettent 1 à 2 mois à faire effet et doivent être utilisées de façon régulière. Leur action peut être complétée par la prise d'un complément alimentaire pour apporter aux cheveux tous les nutriments dont il a besoin pour pousser.
  • En réduisant le niveau de stress : les changements hormonaux liés à la ménopause peuvent entraîner une augmentation de votre niveau de stress et le stress aggrave l’alopécie. Le yoga, la méditation ou tout simplement l’activité physique en général contribuent à diminuer le stress.

Est-ce que les cheveux repoussent après la ménopause ?

La ménopause est une des causes de la chute de cheveux chez la femme de 50 ans, mais toutes les femmes ne sont pas égales face à la chute de cheveux au moment de la ménopause. Des facteurs génétiques expliquent probablement cette différence.

La plupart des pertes de cheveux liées à la ménopause ralentissent avec le temps. Toutefois, les niveaux d’œstrogène et de progestérone ne remontant pas après la ménopause, il est possible qu’un changement de la qualité des cheveux perdure et que certaines femmes constatent que leurs cheveux continuent de s’affiner en vieillissant.

Retour en haut