Les soins qui changent votre quotidien

Tout savoir sur la chute de cheveux saisonnière

Il n’est pas rare de constater une chute de cheveux à l’arrivée de l’automne et du printemps. Dans ce cas, on parle de chute de cheveux saisonnière. D’où vient-elle et comment réagir ? Décryptage. 

Changement de saison et chute de cheveux occasionnelle : quels liens ?

En automne, les arbres perdent leurs feuilles et les fleurs cèdent leur place à de nouvelles qui feront leur apparition au printemps. Le cycle de la vie végétale possède beaucoup de similitudes avec le cycle de vie du cheveu. Ce dernier est la résultante de trois phases bien définies (anagène, catagène et télogène) durant lesquelles le cheveu pousse, persiste, régresse puis tombe. Ainsi, il est tout à fait normal de perdre entre 25 et 60 cheveux par jour. Pourtant, il arrive qu’à l’arrivée de l’automne, la chute soit plus importante. En cause ? Un manque de luminosité flagrant qui agit sur les hormones et donc directement sur la pousse des cheveux. Cette chute de cheveux réactionnelle est scientifiquement nommée “effluvium télogène aigu”, la forme la plus fréquente de chute de cheveux diffuse. La proportion de cheveux en phase anagène passe alors à 70 % (vs 85% physiologiquement, alors que celle en phase télogène (de chute) augmente de 30% (vs moins de 10% physiologiquement). La chute de cheveux peut atteindre 300 cheveux par jour. La chute de cheveu saisonnière peut aussi être encouragée par le stress et la fatigue accumulée qui survient généralement à cette période comme par un changement de régime.

Chute saisonnière de cheveux : comment lutter ?

La chute de cheveux saisonnière peut survenir à tout moment, même si vous n’avez jamais été touché auparavant. Certains gestes simples du quotidien peuvent déjà aider à la freiner. En tout premier lieu, apportez une attention toute particulière aux soins capillaires que vous utilisez. Privilégiez des formules de shampooings douces et respectueuses de la chevelure et du cuir chevelu. Préférez les coiffures libres et détachées plutôt que des attaches serrées et tressages qui fragilisent la fibre capillaire. Et surtout, regardez de plus près la composition de votre alimentation. Les vitamines et minéraux jouent un rôle essentiel dans le cycle pilaire normal, en particulier dans le renouvellement des cellules matricielles du bulbe folliculaire qui ont un rythme de division rapide. Ils doivent arriver en quantité suffisante jusqu’au cuir chevelu pour bien le nourrir et encourager correctement la pousse des cheveux. Au changement de saison, pour prévenir la chute saisonnière de cheveux, les compléments alimentaires à base de vitamines B, d’acides aminés soufrés, de zinc, de fer et de sélénium peuvent constituer une bonne option thérapeutique additionnelle. 

Nos routines de soin

Ma routine
Anti-chute de cheveux occasionnelle Femme (moins de 6 mois)

Action sur la chute de cheveux occasionnelle (moins de 6 mois) due au stress, fatigue, post-accouchement, changement de saison...

Voir cette routine > Anti-chute de cheveux occasionnelle Femme (moins de 6 mois) > Voir ma routine >

Ma routine
Anti-chute de cheveux chronique Homme (plus de 6 mois)

Action sur la chute de cheveux chronique chez l'homme (> 6 mois)

Voir cette routine > Anti-chute de cheveux chronique Homme (plus de 6 mois) > Voir ma routine >

Ma routine
Anti-chute de cheveux chronique Femme (plus de 6 mois)

Action sur la chute de cheveux chronique chez la femme (durée de plus de 6 mois) 

Voir cette routine > Anti-chute de cheveux chronique Femme (plus de 6 mois) > Voir ma routine >

Ma routine
Anti-chute de cheveux après accouchement

Soin efficace pour agir sur la chute de cheveux après votre grossesse 

Voir cette routine > Anti-chute de cheveux après accouchement > Voir ma routine >
Voir toutes les routines de soin >