La transpiration excessive des aisselles

L’hyperhidrose des aisselles se caractérise par une transpiration excessive localisée sous les bras. Elle est la forme la plus fréquente des hyperhidroses.
La transpiration excessive des aisselles peut devenir un vrai handicap au quotidien. Les auréoles qui se forment sur les vêtements sont peu esthétiques et très stigmatisantes. Les odeurs de transpiration des aisselles peuvent aussi créer une gêne sociale.

Rôle des glandes sudoripares

La région des aisselles, aussi appelée région axillaire, fait intervenir les deux types de glandes sudorales (ou sudoripares) : eccrines et apocrines.

Les glandes sudoripares apocrines

Les glandes sudoripares apocrines se trouvent uniquement dans les régions axillaires (aisselles), génitales, mammaires et à proximité des follicules pileux. Elles jouent un rôle essentiel dans la transpiration axillaire. Les glandes apocrines produisent un fluide qui contient des protéines, des lipides et des substances pouvant être transformées par des bactéries présentes naturellement à la surface de la peau. Cette rencontre avec les bactéries est responsable de la création de molécules volatiles à l’origine de l’odeur caractéristique de la sueur.

Les glandes sudoripares eccrines

Les glandes eccrines diffusent, elles, des molécules non odorantes, car elles ne sont pas dégradées par les bactéries, et une sueur moins épaisse.
Les glandes sudoripares eccrines et apocrines des aisselles réagissent fortement aux stimuli émotionnels et peuvent être activées par le système nerveux autonome et la présence d’hormones du stress dans la circulation sanguine. C’est pourquoi plus on est stressé, plus la sudation augmente.

L’hyperhidrose axillaire est un symptôme de l’hypersudation. Elle répond à une stimulation excessive des glandes sous l’influence de différents facteurs.

Des conséquences lourdes

Les conséquences d’une hyperhidrose des aisselles peuvent être très lourdes : peur des autres, baisse de l’estime de soi, impact sur la vie professionnelle et sociale, isolement, dépression…
D’autre part, l’angoisse provoquée par cette hypersudation peut devenir un cercle vicieux car la peur peut augmenter la sécrétion de sueur.
De nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’une transpiration excessive des aisselles, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant, il pourra vous conseiller des solutions adaptées.

Traiter la transpiration excessive des aisselles

En cas de transpiration excessive des aisselles, l’usage d’un déodorant classique ne suffit pas toujours. Il est donc recommandé d’utiliser un anti-transpirant à base de sels d’aluminium. Il permettra d’agir directement sur le débit de la transpiration, en mettant au repos, de manière réversible, les glandes sudoripares des aisselles. Demandez conseil à votre pharmacien, il vous indiquera un produit adapté à vos besoins.

Nos routines de soin

Ma routine
Anti-transpiration

Action sur la transpiration excessive des aisselles, des mains et des pieds.

Voir cette routine > Anti-transpiration > Voir ma routine >
Voir toutes les routines de soin >