Les sels d’aluminium

Les sels d’aluminium sont utilisés dans les anti-transpirants pour bloquer la transpiration excessive et empêcher les mauvaises odeurs.

Qu’est-ce que l’aluminium ?

L’aluminium est un métal naturel présent dans l’air, l’eau et le sol. L’aluminium fait partie de la vie quotidienne et les substances dérivées de l’aluminium sont devenues couramment utilisées dans les ustensiles de cuisine, les capsules de café, les thés, les additifs alimentaires ou encore les médicaments.

L’aluminium existe sous différentes formes. En cosmétique et pour des applications cutanées, ce sont les sels d’aluminium qui sont utilisés le plus couramment.
Voici quelques exemples de dénomination que vous pourrez retrouver sur la liste des ingrédients des anti-transpirants : aluminium chlorohydrate, aluminum zirconium tetrachlorohydrex gly, aluminum sesquichlorohydrate…

Les sels d’aluminium sont aujourd’hui un excellent traitement de l’hyperhidrose et permettent d’améliorer la qualité de vie des personnes qui en souffrent.
En contact avec la sueur, les sels d’aluminium agissent en bouchant l’orifice des glandes sudoripares permettant ainsi de ralentir leur activité.

Les sels d’aluminium sont-ils dangereux pour la santé ?

Depuis plusieurs années, les sels d’aluminium sont pointés du doigt et font beaucoup parler d’eux. Ils seraient responsables du développement de certaines maladies… Faisons tout de suite taire la rumeur, les sels d’aluminium en cosmétique sont sûrs !

En effet, le comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC), comité garant de la sécurité des produits cosmétiques, a tranché en 2019 sur leur sécurité. Ils sont donc sûrs d’utilisation dans les anti-transpirants. Les résultats des études scientifiques montrent que l’aluminium contenu dans les produits anti-transpirants n’est pas absorbé par la peau, y compris une peau fraichement rasée. Ils ne sont donc pas stockés dans la peau mais au contraire éliminés sur les vêtements et par desquamation naturelle de la peau (=élimination des cellules mortes).

Cependant, malgré l’avis du CSSC, un institut, le BFR (Institut fédéral allemand pour l’évaluation du risque) continuait à questionner l’utilisation des sels d’aluminium dans les anti-transpirants. Après avoir réalisé une nouvelle étude, ils se sont alignés sur l’avis du CSSC en août 2020.
Aujourd’hui, toute la communauté scientifique est donc alignée sur la sécurité des sels d’aluminium et leur utilisation en cosmétique dans les anti-transpirants.

Nos routines de soin

Ma routine
Anti-transpiration

Action sur la transpiration excessive des aisselles, des mains et des pieds.

Voir cette routine > Anti-transpiration > Voir ma routine >
Voir toutes les routines de soin >