Réponses dermatologiques

Cheveux normaux et délicats

En Europe :

  • 46% des femmes considèrent qu’elles ont des cheveux normaux*

* Etude beauty Care Women Europe 2012 Survey

Qu’est ce qu’un cheveu ?

Le cheveu, ou tige pilaire, se forme au niveau d’une racine dérivée de l’épiderme, que l’on appelle le follicule pilo-sébacé. Le cheveu est composé principalement d’une protéine particulière appelée la kératine, de lipides provenant des glandes sébacées et assurant la protection du cheveu, et enfin de mélanine, pigment responsable de la couleur naturelle des cheveux.

 

La tige pilaire est composée de trois zones : la cuticule, le cortex et la médullaire.

 

  • La cuticule est la couche externe de la tige pilaire. Elle est composée d’écailles faites de minces plaques de kératine, empilées les unes sur les autres comme les tuiles d’un toit. C’est une protection imperméable.

 

  • Le cortex représente 90% du poids de la tige pilaire. Il est composé de kératine dont l’organisation donne au cheveu sa force et son élasticité. Le cortex est également composé de mélanine, responsable de la couleur des cheveux.

 

  • La médulaire est un petit canal creux au centre de la tige pilaire. Elle est parfois absente pour les cheveux très fins.

 

En moyenne, nous possédons 200 à 300 cheveux par cm² de cuir chevelu, soit environ 100 000 en tout, et nous en perdons naturellement 50 à 100 par jour. La vie du cheveu est une succession d’étapes qui forment le cycle pilaire. Chaque follicule pilo-sébacé parcourt au cours de la vie en moyenne 25 cycles pilaires. Au cours d’un cycle, le cheveu croît, persiste, involue et tombe selon 3 phases :

  • Phase anagène = phase de croissance qui dure de 3 à 6 ans, et concerne à un moment donné 85% de la chevelure
  • Phase catagène = phase de transition (régression du cheveu) qui dure 2 à 3 semaines et concerne 1% de la chevelure.

Phase télogène = phase d’élimination qui dure 2 à 3 mois et concerne 14%  de la chevelure.

Comment et pourquoi un cheveu peut-il s’abîmer ?

De nombreux facteurs extérieurs peuvent abîmer les cheveux, même s’ils sont initialement en bonne santé. En effet, les traitements capillaires (tels que les brushings, colorations ou coiffures), le soleil, le vent, la pollution, le stress, ou encore le tabac ont tendance à abîmer les cheveux. Ces agressions vont provoquer la dégradation de la surface du cheveu puis de la cuticule et vont finir par attaquer la fibre capillaire. Les cheveux perdent alors leur éclat, et peuvent devenir secs et cassants ou à l’opposé devenir gras. Il est donc important de les protéger et bien les entretenir, même s’ils sont en bonne santé.

L'accompagnement Ducray

A chaque type de peau sèche, nous avons une solution

POUR LES CHEVEUX

Cheveux normaux
Consultez votre dermatologue

Toute pathologie nécessite pour son diagnostic et sa prise en charge l'aide d'un professionnel de santé

Nos experts répondent

à vos questions les plus fréquentes
Carine Mejean
Docteur en pharmacie Ducray
Comment protéger et entretenir des cheveux normaux ?
Le premier réflexe doit être d’utiliser un shampooing adapté pour ne pas altérer le cuir chevelu. Des cheveux normaux peuvent tendre à devenir gras, surtout s’ils sont lavés fréquemment, ou secs si les shampooings utilisés sont trop « décapants ». Il est donc important d’utiliser un shampooing très doux à pH neutre afin de maintenir le cuir chevelu sain et propre.
Comment définit-on des cheveux normaux ?
Les cheveux normaux ne sont ni trop secs, ni trop gras. Le taux de sébum est en effet à l’équilibre, il protège ainsi naturellement les cheveux. Les cheveux normaux sont plutôt doux au toucher et se démêlent souvent facilement. Ils sont en général faciles à coiffer, brillants et peu électriques. Cela est le résultat d’un bon équilibre général (dormir suffisamment, faire du sport, ne pas fumer), d’une bonne alimentation et surtout d’un bon capital génétique.
Quelles sont les conséquences d’utiliser un shampooing pour un autre type de cheveux ?
Il est important d’utiliser un shampooing adapté à son type de cheveu. En effet, les shampooings pour cheveux à problème ont des actions spécifiques. Par exemple, un shampooing pour cheveux secs va avoir une action relipidante, c'est-à-dire qu’il « regraisse » les cheveux en manque de sébum. Or, sur des cheveux normaux cela aura pour résultat de les rendre gras. A l’inverse, un shampooing pour cheveux gras va avoir tendance soit à absorber le sébum soit à réduire sa production, ce qui peut assécher des cheveux à l’origine normaux.