Les soins qui changent votre quotidien

L’alopécie androgénétique

L’alopécie androgénétique est un des types de chute de cheveu dont l’origine est très différente des chutes dites occasionnelles. Elle nécessite donc une prise en charge adaptée.

Alopécie androgénétique femme et alopécie androgénétique homme : origines et différences

L’alopécie androgénétique est une chute chronique, durant plus de 6 mois, qui se caractérise par des épisodes de chute de cheveux évoluant vers une miniaturisation des cheveux et entraînant une diminution de la densité capillaire. La calvitie, forme la plus courante d’alopécie, touche principalement les hommes : 70 à 80 % d’entre eux sont concernés au cours de leur vie contre 29 à 42 % des femmes*. Elle survient généralement entre 30 et 40 ans chez l’homme mais peut parfois toucher des hommes jeunes qui ont la vingtaine. La chute de cheveux androgénétique est d’origine hormonale, impliquant les récepteurs aux androgènes présents au sein de la papille dermique. Ces derniers sont notamment stimulés par la dihydrotestostérone, métabolite actif de la testostérone. La stimulation des récepteurs androgènes au niveau du follicule pileux entraîne sa miniaturisation et l’apparition de cheveux courts et fins. 

La chute de cheveux peut être importante chez la femme comme chez l’homme entraînant une perte globale de volume. Le plus couramment, l’alopécie androgénétique chez la femme, qui survient entre 20 et 40 ans, apparait sur le dessus de la tête comme s’il y avait un « élargissement » de la raie centrale. Cette chute de cheveux peut être également localisée au niveau des tempes mais aussi sur la zone frontale.

Alopécie androgénétique féminine : traitement et solutions

Malgré son terrain héréditaire fort, l’alopécie n’apparaît pas du jour au lendemain. Le phénomène est lent et peut mettre des mois, voire des années à s’installer sur le cuir chevelu. Pour identifier au plus tôt l’alopécie androgénétique, les symptômes sont à surveiller : cheveux ternes, pellicules, démangeaisons du cuir chevelu, cheveux gras et même racines douloureuses dans certains cas. A noter qu’il s’agit d’une chute de cheveux constante et qui dure dans le temps avec l’impression que certains cheveux ne repoussent pas.

Différents traitements peuvent être proposés aux patients pour soulager les effets peu réversibles de l’alopécie androgénétique féminine 
  • Un médicament est actuellement prescrit dans le traitement de l’alopécie androgénétique féminine en Europe et aux Etats-Unis : le Minoxidil qui s’applique directement sur le cuir chevelu. (un autre traitement, le Finasteride, est réservé uniquement aux hommes)
  •  La transplantation ou greffe capillaire représente une autre alternative thérapeutique. La technique employée et les résultats dépendent du nombre de cheveux à transplanter, de la qualité des cheveux et des caractéristiques de la région receveuse. 
  • Les produits cosmétiques d’application topique (shampooing et lotion anti-chute par exemple) ainsi que les compléments alimentaires à base de vitamines et de minéraux peuvent être utilisés en association avec les traitements médicamenteux ou en traitement d’appoint. 
 
 * Source : Blume-Peytavi et al., 2011; Norwood, 1975

Nos routines de soin

Ma routine
Chute de cheveux pour les tempes

Action sur la chute de cheveux au niveau des tempes et du front (due aux habitudes de coiffage, tissage, tresse, perruques  …)

Voir cette routine > Chute de cheveux pour les tempes > Voir ma routine >
Voir toutes les routines de soin >