Les soins qui changent votre quotidien

Les dermatoses professionnelles

Par définition, une dermatose professionnelle est une maladie de peau qui se développe en milieu professionnel. Les dermatoses professionnelles sont sources d’inconfort et peuvent altérer la qualité de vie à la fois au travail et dans la vie personnelle.

Comment se manifeste une dermatose professionnelle ?

Le plus souvent, la dermatose professionnelle se traduit par un eczéma , c’est-à-dire l’apparition de plaques rouges et rugueuses, sources de démangeaisons.

Cet eczéma professionnel touche essentiellement les mains, celles-ci étant à la base de la plupart des métiers et activités.

L’eczéma se développe suite à un contact direct entre la peau et la substance irritante et/ou allergisante. Dans certains cas, l’eczéma est aéroporté, c’est-à-dire que la substance est transportée par l’air. C’est notamment le cas dans le secteur alimentaire avec des atteintes possibles au niveau du visage.

A quoi est due une dermatose professionnelle ?

Une dermatose professionnelle peut résulter de deux phénomènes bien distincts : l’irritation d’une part et l’allergie d’autre part. En effet, la plupart des produits chimiques impliqués dans les dermatites professionnelles sont à la fois irritants et allergisants. Les allergies professionnelles sont très variées ; elles dépendent bien évidemment du métier exercé et des produits chimiques utilisés : le coiffeur risque de devenir allergique aux teintures, le soignant aux antiseptiques, et le maçon au ciment. L’allergie aux détergents concerne plus fréquemment les personnels d’entretien. L’eczéma de contact met en jeu le système immunitaire, ce qui n’est pas le cas de la dermite irritative. Comme son nom l’indique, celle-ci met en jeu des phénomènes irritatifs et peut apparaître aussi bien chez les allergiques que chez les non allergiques.

Des facteurs comme l’atopie, les conditions climatiques défavorables (vent, froid…), le stress, l’humidité, agissent comme des facteurs supplémentaires d’irritation et conduisent à l’apparition d’un véritable eczéma chronique des mains .

Qui est concerne par les dermatoses professionnelles ?

Tous les profils peuvent être concernés par l’eczéma professionnel : des jeunes, des moins jeunes, avec ou sans expérience professionnelle, avec ou sans antécédents dermatologiques. L’apparition d’une dermatose professionnelle dans le BTP ne signifie pas que l’on est un moins bon professionnel que ses collègues de chantier, ce n’est pas un aveu de faiblesse, c’est seulement que la peau ne supporte pas telle ou telle substance.

Comment évolue une dermatose professionnelle ?

L’une des caractéristiques des dermatoses professionnelles est de s’atténuer voire de disparaître pendant les congés. Le contact avec les agents irritants et/ou allergisants est alors interrompu, la peau va mieux… jusqu’à la reprise du travail. Par exemple, l’eczéma du personnel soignant est souvent favorisé par les lavages de mains répétés. Les solutions hydro-alcooliques sont moins sources de dermatoses que le lavage de mains « classique » mais le recours répété à ces solutions peut venir aggraver une dermatose préexistante. En vacances, les mains sont lavées moins souvent et retrouvent un aspect normal.

Cependant, au fil du temps, l’eczéma chronique des mains peut persister y compris pendant les vacances. Tant que les facteurs irritatifs et/ou allergisants ne sont pas mis en évidence et évités de façon drastique, la dermatose professionnelle continue de se développer et d’être source d’inconfort.

Comment soigner une dermatose professionnelle ?

L’eczéma chronique des mains, qu’il soit d’origine professionnelle ou non, se soigne toujours de la même façon. Dans un premier temps, appliquer une crème à la cortisone une fois par jour jusqu’à disparition des lésions. Dans un second temps, les émollients permettent d’hydrater la peau mais ne s’appliquent pas sur les plaques d’eczéma. En revanche, des dispositifs médicaux sous forme de crème réparatrice apaisante ont démontré leur intérêt pour accélérer le traitement des plaques (en appliquant la crème réparatrice par-dessus le dermocorticoïde, comme un pansement) et limiter leur réapparition (en appliquant la crème réparatrice sur les zones habituellement touchées par l’eczéma). Enfin, l’application d’une crème barrière isolante le matin et/ou dans la journée permet de protéger la peau des agressions ou des irritations lorsqu’on ne peut pas les éviter complètement.

Cependant, la meilleure manière de soigner une dermatose professionnelle est d’éviter les facteurs irritants et/ou allergisants mis en évidence avec l’aide du dermatologue, de l’allergologue, du médecin traitant ou encore du médecin du travail. Lorsque cela n’est pas possible, la dermatose professionnelle peut être reconnue comme une maladie professionnelle et conduire à une reconversion, parfois très difficile à vivre. Par exemple, l’eczéma des coiffeurs est particulièrement redouté car ce métier est souvent une véritable passion.

Comment éviter une dermatose professionnelle ?

Pour éviter de développer une dermatose professionnelle et un eczéma chronique des mains, quelques règles simples s’imposent dans tous les métiers :
  • Porter des gants lors de la manipulation de substances irritantes et/ou allergisantes pour éviter qu’elles n’entrent en contact avec la peau. Attention le port prolongé du gant ne doit pas faire oublier les soins associés aux mains (voir points suivants) ;
  • Ne pas garder les mains humides ou souillées ;
  • Se laver les mains à l’eau tiède et au savon doux, bien se sécher ;
  • Appliquer une crème barrière isolante avant et durant le travail, puis une crème réparatrice apaisante après le travail.

L’employeur est également partie prenante dans la prévention des dermatoses professionnelles, par exemple dans le choix des produits qu’il met à disposition de ses salariés.

Si malgré tout des lésions apparaissent, il est important de consulter rapidement un dermatologue pour bénéficier d’un traitement efficace et d’une prise en charge adaptée. Le médecin du travail est aussi une personne ressource et essentielle dans le parcours de soins.