Réponses dermatologiques

Etats pelliculaires simples

Les états pelliculaires simples sont très fréquents :

  • 1 personne sur 2 s’en plaint au cours de sa vie
  • Les hommes sont plus souvent touchés
  • Pic de fréquence vers 20 ans

Les pellicules, qu’est-ce que c’est ?

Les pellicules, qu’on appelle en termes médicaux les états squameux du cuir chevelu, sont un problème capillaire extrêmement fréquent. Il s’agit d’une fine desquamation, bénigne, de l’épiderme  du cuir chevelu.
Il faut savoir que notre épiderme, la couche externe de notre peau, se renouvelle en permanence. Tous les jours, des cellules arrivées à maturité se détachent de la peau. Normalement, comme ces cellules  microscopiques se détachent une à une, on ne les voit pas. Mais dans certaines maladies de peau, ce renouvellement épidermique est anormal, il se fait trop vite, trop abondamment. Des groupes compacts de cellules visibles à l’œil nu se détachent du cuir chevelu. C’est ce qu’on appelle des « squames ». Ainsi, les pellicules sont la manifestation visible d’une desquamation excessive du cuir chevelu.
Les cheveux eux-mêmes ne sont pas concernés : les états pelliculaires, même s’ils sont intenses et durables, ne provoquent pas de chutes de cheveux.

Quelle est la cause des pellicules ?

Le principal responsable des pellicules simples, en dehors des maladies desquamantes du cuir chevelu, est un champignon microscopique du genre des levures, appelé « Malassezia ».
Les Malassezias sont présents normalement en petites quantités sur un cuir chevelu sain. Ils se développent de façon excessive lorsque le milieu est riche en lipides. C’est le cas sur le cuir chevelu, le milieu du visage, haut du tronc, où les glandes sébacées sont très abondantes.
Outre la présence excessive de Malassezias, de nombreux facteurs sont susceptibles de déclencher l’apparition de pellicules, ou de les aggraver : le stress, la fatigue, l’hyperséborrhée du cuir chevelu, les irritations du cuir chevelu (par exemple les intolérances à des produits de coiffure), et certaines maladies du cuir chevelu comme le psoriasis, la dermatite atopique, certains eczémas, la dermatite séborrhéique.

Les différents types de pellicules

Pellicules sèches
Inesthétiques mais bénignes, elles sont très petites (pas plus de 1 à 2 mm) fines, blanches ou gris clair, et couvrent souvent l’ensemble du cuir chevelu (sec et déshydraté) lui donnant un aspect « poudreux ». Elles se détachent facilement et tombent « en neige » sur les épaules.
Elles s’accompagnent parfois de démangeaisons et de rougeurs modérées.

Pellicules grasses
Associées à une hyperséborrhée, les squames sont amalgamées avec le sébum. Le sébum est dégradé par les malassezia, entraînant rougeurs et démangeaisons.
Grandes, épaisses et jaunâtres, les pellicules adhérent au cuir chevelu.

 

L'accompagnement Ducray

A chaque type de pellicules, nous avons une solution
Consultez votre dermatologue

Toute pathologie nécessite pour son diagnostic et sa prise en charge l'aide d'un professionnel de santé

Nos experts répondent

à vos questions les plus fréquentes
Est-ce que les pellicules sont dues à un manque d’hygiène ?
Non, les pellicules sont une anomalie de la desquamation de l’épiderme, et ne sont pas liées à un défaut d’hygiène. Ceci dit, le meilleur traitement des pellicules, est l’utilisation fréquente et régulière d’un shampooing antipelliculaire, qui assure à la fois une bonne hygiène du cuir chevelu et un traitement des pellicules.
Pourquoi mes pellicules reviennent-elles régulièrement ?
Les pellicules ne sont pas une maladie aiguë, elles témoignent d’un état chronique de la peau du cuir chevelu qui desquame excessivement. Ainsi, même si les traitements sont efficaces, cette efficacité n’est que temporaire. Si on les interrompt, les pellicules reviennent. Mais rassurez-vous, la reprise du traitement les éliminera à nouveau.
Est-ce que les pellicules font tomber les cheveux ?
Non, les pellicules ne font pas tomber les cheveux. Il s’agit d’une anomalie de l’épiderme. Les cheveux eux-mêmes poussent normalement. Si vous perdez vos cheveux, il peut s’agir d’une alopécie ou calvitie commune, ou d’une autre maladie du cuir chevelu. Il est conseillé de consulter un médecin pour avoir un diagnostic précis et des conseils de traitement.