Les soins qui changent votre quotidien

Pourquoi mes pellicules reviennent-elles régulièrement ?

Nos experts répondent à vos questions les plus fréquentes.

  • Tout savoir sur les pellicules
  • Qui n’a jamais eu de pellicules …

Les pellicules ? Souvent appelées “états squameux” parce qu’elles sont constituées de fines desquamations de la peau du cuir chevelu.
Leur fréquence ? La moitié de la population adulte s’en plaint, à un moment ou à un autre.

  • Comprendre les pellicules…

Notre épiderme se renouvelle en permanence : tous les jours des cellules arrivées à maturité se détachent de la peau. Elles sont microscopiques, on ne les voit pas. Mais dans certaines maladies de peau, ce renouvellement est anormal : il se fait trop vite, trop abondamment. Ainsi, ce ne sont plus des cellules isolées qui se détachent, mais des groupes compacts de cellules, visibles à l’œil nu. C’est ce qu’on appelle une squame.

De fait, les pellicules sont la manifestation visible d’une desquamation excessive du cuir chevelu. Les cheveux eux-mêmes ne sont pas concernés : les états pelliculaires ne provoquent pas de chutes de cheveux.

Une microscopique levure en cause…

Principale responsable, une levure appelé Malassezia.

Présente en petites quantités sur la peau de la plupart des personnes bien portantes, elle se développe de façon excessive dans un milieu riche en lipides (cuir chevelu, milieu du visage, haut du tronc, très riches en glandes sébacées).
De multiples facteurs sont susceptibles de déclencher l’apparition de pellicules, voire d’aggraver le processus : le stress, la fatigue, l’hyperséborrhée du cuir chevelu, les irritations du cuir chevelu (intolérances à des produits de coiffure)…

  • Les pellicules dans tous leurs états…

  • Pellicules sèches

Inesthétiques mais bénignes, elles sont très petites (pas plus de 1 à 2 mm) fines, blanches ou gris clair, et couvrent souvent l’ensemble du cuir chevelu (sec) lui donnant un aspect “poudreux”. Elles se détachent facile- ment et tombent “en neige” sur les épaules.

  • Pellicules grasses

Plus grandes, plus épaisses, jaunâtres, elles adhèrent au cuir chevelu qui est gras et peuvent être accompagnées de démangeaisons.

  • Pellicules intenses : avec rougeurs et démangeaisons

On parle de pellicules intenses, ou d’états squameux modérés à sévères, sur tout le cuir chevelu, lorsque les pellicules sont situées sur des plaques rouges qui peuvent se voir, et plus particulièrement à la lisière des cheveux. Elles s’accompagnent souvent de démangeaisons. Elles surviennent généralement dans le cadre d’une maladie du cuir chevelu (dermatite séborrhéique ou psoriasis).

  • Traitez les pellicules…

Il existe des traitements locaux efficaces. Néanmoins il faut savoir que la plupart des états pelliculaires sont chroniques, il faut donc poursuivre les traitements longtemps, pour limiter le nombre et la fréquence des récidives. On dispose actuellement de lotions et de shampooings efficaces, dont la texture est agréable à utiliser, qui aident à lutter contre la prolifération des Malassezia et à réguler la desquamation de l’épiderme.

Vous n’aurez pas l’impression de traiter les pellicules mais simplement de prendre soin de vos cheveux.

  • Vous avez des pellicules ?

Votre médecin saura vous guider. Ecoutez-le attentivement d’autant que les shampooings antipelliculaires actuels sont aussi agréables que bien des shampooings “cosmétiques”.

Les pellicules ne sont pas une maladie aiguë, elles témoignent d’un état chronique de la peau du cuir chevelu qui desquame excessivement.
Ainsi, même si les traitements sont efficaces, cette efficacité n’est que temporaire. Si on les interrompt, les pellicules reviennent.
 
Mais rassurez-vous, la reprise du traitement les éliminera à nouveau.
0
Aucun avis
NOTE THIS ARTICLE >