Les soins qui changent votre quotidien

Chute de cheveux et carences alimentaires

Pour pousser correctement, le cheveu a besoin d’une quantité de vitamines et nutriments suffisante. Certaines carences alimentaires peuvent avoir une incidence directe sur la chute de cheveux.

Chute de cheveux et carence : le cercle vicieux

D’un côté, il y a les vitamines et les minéraux. Ils jouent un rôle fondamental dans le cycle pilaire normal, en particulier dans le renouvellement des cellules du bulbe folliculaire et leur rythme de division rapide. Un apport insuffisant, notamment en cas de déséquilibre alimentaire, peut être l’une des causes de la chute de cheveux. Des carences de certaines vitamines et minéraux perturbent la synthèse des cheveux, cause leur fragilité et engendre leur chute.

De l’autre, il y a les acides aminés soufrés comme la méthionine et la cystéine, précurseurs de la kératine, qui est le constituant principal de la fibre capillaire. Mais, avec l’âge, ces acides aminés sont plus difficilement absorbés et fixés alors qu’ils sont bénéfiques pour la croissance des cheveux et aident à les renforcer.  

C’est l’une des raisons qui pousse les dermatologues à recommander l’utilisation, en cure, de compléments alimentaires contenant des acides aminés soufrés. Un adjuvant qui contribue à la réparation des lésions structurelles des cheveux et ralentit la chute chez les individus souffrant d’alopécie. Ils sont notamment particulièrement conseillés pour compenser la courante chute de cheveux après la grossesse

Les différentes carences alimentaires accentuant la chute de cheveux

Carence en fer et chute de cheveux. 

Le fer, en tant que composant de l’hémoglobine, apporte de l’énergie aux cellules lors de leur division, aboutissant à la synthèse des cheveux. De nombreuses études suggèrent un lien entre la carence martiale (c’est à dire à un déficit de fer dans le sang, avec et sans anémie) et la chute de cheveux, notamment dans les effluviums télogènes (aigus ou chroniques) et l’alopécie androgénétique*. 


Carence en zinc et chute de cheveux.

Le zinc est un activateur enzymatique stimulant la transformation des protéines, qui assurent les liaisons nécessaires à la structure des cheveux. Il possède également une action sur l’effet kératinisant de la vitamine A sur les cheveux. La correction d’une carence en zinc favorise donc une repousse des cheveux. 


Carence en vitamine B12 et chute de cheveux. 

Le complexe vitaminique B comporte 8 molécules hydrosolubles (dont la vitamine B12) qui jouent toutes un rôle physiologique essentiel dans le métabolisme cellulaire. Les carences en vitamines B peuvent être reliées à la chute de cheveux. 


Carence vitamine D et chute de cheveux. 

L’exposition au soleil aide le corps à synthétiser la vitamine D. Le manque de cette dernière peut être un facteur aggravant de la chute réactionnelle (effluvium télogène aigu), notamment en automne.  



 

* Source : Kantor 2003, Rushton 2002, Guo and Katta 2017

Nos routines de soin

 
Ma routine anti-chute de cheveux occasionnelle Femme

Action sur la chute de cheveux occasionnelle (due au stress, fatigue, post-accouchement, changement de saison…)

Voir cette routine > Ma routine anti-chute de cheveux occasionnelle Femme > Voir ma routine >

 
Ma routine anti-chute de cheveux Homme

Action sur la chute de cheveux chronique (> 6 mois)

Voir cette routine > Ma routine anti-chute de cheveux Homme > Voir ma routine >

 
Ma routine anti-chute de cheveux chronique Femme

Action sur la chute de cheveux chronique

Voir cette routine > Ma routine anti-chute de cheveux chronique Femme > Voir ma routine >
Voir toutes les routines de soin >