Les symptômes d’une transpiration excessive

L’hyperhidrose désigne la production excessive de sueur. C’est-à-dire lorsque la production dépasse les besoins nécessaires à la thermorégulation de l’organisme.
Il s’agit souvent d’un sujet tabou, que l’on n’ose pas toujours aborder avec son médecin. Cependant, il existe des moyens pour contrôler la production de sueur et diminuer les répercussions des symptômes de transpiration excessive dans la vie quotidienne

La sueur, thermostat de notre corps

La transpiration est un phénomène totalement naturel et indispensable à notre corps. Elle permet de le rafraîchir lorsque sa température augmente, durant une activité physique ou par temps chaud par exemple. C’est l’hypothalamus, une glande située dans notre cerveau, qui est le centre de contrôle de la température de notre corps. Son rôle est de la maintenir à 37°C. Toute augmentation de température le fait réagir. Il augmente alors la production de sueur.

La sueur est produite par les glandes sudoripares, environ 4 millions de glandes sont réparties à la surface de la peau. Elles libèrent en moyenne 1 litre de sueur par jour. Lorsque l’on souffre d’hyperhidrose, leur production est augmentée.

Différents types d’hyperhidrose

Hyperhidrose primaire

Dans la très grande majorité des cas, l’hyperhidrose est primaire, c’est-à-dire qu’elle n’est associée à aucune cause identifiable. Elle apparaît la plupart du temps dès l’enfance ou à l’adolescence.
Elle est caractérisée le plus souvent par le fait que les symptômes de transpiration excessive apparaissent le matin ou dans la journée.

Hyperhidrose secondaire

L’hyperhidrose dite secondaire est la conséquence d’une affection, d’une maladie ou de la prise d’un traitement médicamenteux. C’est pourquoi, en cas d’apparition brutale de symptômes d’hypersudation, et si l’hyperhidrose n’a jamais été un problème, il y a de fortes probabilités qu’elle soit secondaire à une autre maladie. C’est pourquoi il est important de consulter votre médecin traitant dès le début des symptômes afin d’en déterminer la cause.

Hyperhidrose localisée ou généralisée

Dans 90 %(1) des cas, l’hyperhidrose est localisée et bilatérale. Le phénomène de transpiration excessive touche alors uniquement certaines zones du corps. On observe donc une sudation du visage, ou une hypersudation des pieds, une hyperhidrose palmaire ou transpiration excessive des mains, une hyperhidrose des aisselles, ou encore une atteinte du dos, de la tête ou plus rarement des jambes.
L’hyperhidrose peut également être généralisée et toucher l’ensemble du corps.

Les sueurs nocturnes

Les sueurs nocturnes désignent un phénomène de transpiration survenant la nuit et pouvant provoquer un réveil brutal. Lors d’une période de stress ou d’angoisse, ou bien suite à des cauchemars ou un sommeil agité, c’est un phénomène très fréquent.
Lorsqu’il dure dans le temps, il est important de consulter son médecin traitant afin d’en déterminer la cause car cela peut être le signe d’une affection.

Les conséquences d’une hyperhidrose

La transpiration excessive est bien entendu le symptôme principal de l’hyperhidrose. Quand devient-elle problématique ? Lorsque celle-ci devient excessive et occasionne une gêne quotidienne pour la personne qui en souffre. Par exemple, lorsque lever les bras ou serrer la main devient embarrassant, lorsque l’on n’ose plus pratiquer une activité physique de peur de transpirer, porter certains habits de peur d’avoir des auréoles, sortir de chez soi dès qu’il fait plus de 25°C par peur du regard des autres… Ce sont autant de signes qui démontrent l’impact de l’hyperhidrose sur la qualité de vie.

Les odeurs de transpiration qui peuvent accompagner l’hyperhidrose sont parfois gênantes. Il est important de rappeler que l’hyperhidrose et les odeurs de transpiration ne sont absolument pas liées à un problème d’hygiène corporelle comme cela peut parfois être dit ou pensé. Il s’agit d’une réaction physiologique entre la flore cutanée saprophyte (c’est à dire l’ensemble des micro-organismes vivants à la surface de notre peau sans être pathogène) et les constituants de la sueur.

Au-delà de cette gêne et de la peur du regard des autres, l’hyperhidrose peut également favoriser d’autres problèmes de santé dus à l’humidité résiduelle importante. Elle peut par exemple favoriser l’apparition de mycoses, de verrues ou encore d’eczéma.

Quand faut-il consulter ?

L’hyperhidrose est malheureusement un problème chronique. On ne peut arrêter totalement ce phénomène, cependant il existe des soins et des gestes à adopter au quotidien pour mieux vivre avec et diminuer la sécrétion de sueur.
Lorsque l’on est atteint de symptômes de transpiration excessive et que cela provoque une gêne au quotidien, il est recommandé de consulter son médecin car il existe des solutions efficaces.


(1) Stolman LP. Treatment of hyperhidrosis. Dermatologic Clinics. 1998; 16: 863-9.

Nos routines de soin

Ma routine
Anti-transpiration

Action sur la transpiration excessive des aisselles, des mains et des pieds.

Voir cette routine > Anti-transpiration > Voir ma routine >
Voir toutes les routines de soin >