DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

Les démangeaisons ou prurit cutané

DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

Le prurit est le terme scientifique utilisé par les médecins pour parler des démangeaisons. La définition du prurit est assez simple, c’est la sensation désagréable conduisant au besoin de se gratter. C’est un réflexe universel, physiologique et inconscient. Lorsque le grattage devient trop intense et gênant au quotidien, c’est que quelque chose ne va pas. Rédigé par des professionnels de santé, ce dossier sur le prurit a pour but d’accompagner les personnes qui ont la peau qui gratte ou le cuir chevelu qui démange. Pour une meilleure compréhension et une prise en charge optimale de leurs démangeaisons.

DU_HOME-PAGE_VISUEL-DERMATOLOGIST_BASE_HEADER 960x584

Sommaire

Qu'est-ce qui provoque le prurit ? 

La peau qui gratte est un phénomène extrêmement fréquent, puisqu’il concerne entre 13 et 30 % de la population. Les démangeaisons cutanées touchent tout le monde : bébés, enfants, adultes, personnes âgées, hommes, femmes, femmes enceintes ou allaitantes. Le prurit se concentre sur une ou plusieurs parties du corps, ou bien il s’agit d’un prurit généralisé. 
Le prurit est une sensation commune mais complexe. Beaucoup de personnes pensent qu’il s’agit d’une simple libération d’histamine alors qu’en réalité, le prurit fait intervenir de nombreuses structures, des fibres nerveuses, des molécules biologiques comme des cytokines ou des neurotransmetteurs. Il n’existe pas un mais bien plusieurs prurits. 
A la question “pourquoi se gratte-t-on ?”, il est souvent difficile de répondre. En effet, les causes du prurit et des démangeaisons sont extrêmement variables d’un individu à un autre. 
Les démangeaisons de la peau d'origine dermatologique sont les plus connues et les plus simples à appréhender car elles s’accompagnent de lésions cutanées comme des plaques ou des boutons. Ce sont précisément ces lésions cutanées qui sont à l’origine du prurit. Parmi les principales dermatoses prurigineuses, nous pouvons citer l’eczéma, le psoriasis, la dermatite séborrhéique mais aussi la gale, la varicelle, les piqûres d'insectes et de végétaux, les coups de soleil... 
Les démangeaisons sur tout le corps peuvent également résulter de causes non dermatologiques, et là tout se complique. Dans ce cas, le prurit n’est pas associé à une ou plusieurs lésions cutanées pouvant l’expliquer. Il s’agit d’un prurit sine materia, autrement dit un prurit sans boutons, sans plaques, sans rien sur la peau. Les sources du prurit sine materia sont variées : maladies rénales ou hépatiques, troubles endocriniens, cancers, médicaments, grossesse, affections neurologiques, maladies psychiatriques... 
L'âge avancé est également une cause de prurit à part entière. De nombreuses personnes âgées sont concernées par le prurit sénile, à domicile ou bien en institution. Leur détresse face aux démangeaisons ne doit pas être négligée : l’entourage familial, amical et médical doit veiller à rester à l’écoute de la personne âgée et de ses besoins. 
Les traitements du cancer constituent une autre cause possible de prurit. Les démangeaisons liées aux traitements anti-cancéreux sont parfois intenses. Elles concernent aussi bien la peau que le cuir chevelu, et accompagnent tout type de traitement : chimiothérapie, radiothérapie, thérapie ciblée, immunothérapie. 
Enfin, de nombreux paramètres environnementaux accentuent le prurit : l’eau calcaire, les conditions climatiques, la transpiration, les frottements, l’utilisation de cosmétiques inadaptés, le stress... 

Comment détecter un prurit ? 

Lorsqu’on a la peau qui gratte ou le cuir chevelu qui gratte, il est recommandé d’aller consulter afin d’identifier la cause des démangeaisons. Le médecin généraliste ou spécialiste est l’interloculteur privilégié de la personne souffrant de prurit. Il réalise un examen cutané complet, à la recherche de lésions cutanées pouvant expliquer les démangeaisons ou résultant du grattage. Il procède à un interrogatoire minutieux du patient, à la recherche de facteurs favorisant le prurit. Dans certains cas, il prescrit des examens complémentaires qui vont lui permettre de déterminer la cause des démangeaisons. 
L’impact psychologique et social du prurit est également à prendre en compte. En effet, les démangeaisons de la peau et du cuir chevelu sont sources d’anxiété, d’insomnie, voire de dépression. Les démangeaisons du visage peuvent entrainer des lésions cutanées visibles et abîmer l’image de soi. Se gratter en public est plutot gênant, ce qui pousse les personnes souffrant de démangeaisons à se retenir (puis à se rattraper parfois violemment à l’abri des regards) et à s’isoler.

 

 

Comment guérir d’un prurit ?  

Une fois que la source du prurit a été identifiée, des solutions sont proposées à la personne qui se gratte pour soulager et calmer les démangeaisons. Guérir totalement d’un prurit est parfois difficile, surtout quand la cause du prurit est une maladie chronique. En revanche, il est tout à fait possible d’atténuer les démangeaisons et de retrouver ainsi une vie plus sereine. 
En automédication, les personnes qui ont la peau qui gratte se tournent très souvent vers les antihistaminiques pour lutter contre les démangeaisons. Malheureusement, Ils ne sont pas toujours efficaces. Mieux vaut consulter un médecin pour bénéficier d’une prise en charge adaptée et personnalisée. 
La prise en charge des prurits d’origine dermatologique est relativement simple puisqu’il s’agit de traiter la dermatose en cause. Par exemple, l’eczéma se soigne avec des crèmes à la cortisone et des émollients. 
La prise en charge des prurits non dermatologiques est plus complexe et dépend de la maladie source de prurit. Par exemple, en cas de prurit dû à une maladie du foie appelée cholestase, la prise d’un traitement spécifique par voie orale permet d’améliorer les paramètres biologiques hépatiques en même temps que le prurit. 
En parallèle, la personne souffrant de prurit doit adapter ses routines quotidiennes d’hygiène et de soin pour soulager sa peau. La douche est tiède, plutôt rapide, à base de savon surgras, de syndet ou d’huile lavante apaisante, sans parfum. Le lavage des cheveux se fait avec un shampooing enrichi en actifs anti-démangeaisons. Le séchage de la peau et des cheveux est aussi doux que possible. La peau reçoit une ou plusieurs fois par jour une crème anti-démangeaisons aux vertus hydratantes et apaisantes. Placer le tube au frais pour procurer une sensation de fraîcheur ou bien garder le tube sur la table de nuit pour rapidement soulager les démangeaisons nocturnes. 
Il est également conseillé de mettre en place des solutions anti-stress au quotidien, comme de la méditation, du yoga ou de la cohérence cardiaque.

Retour en haut