Qu’est-ce que le masque de grossesse ou mélasma ?

Le masque de grossesse est une forme particulière d’hyperpigmentation, aussi appelé mélasma, touchant spécifiquement la femme enceinte. C’est un phénomène très fréquent : on estime que jusqu’à 90 % des femmes enceintes montreront des signes d’hyperpigmentation pendant leur grossesse(1). Pour tout savoir sur le masque de grossesse, c’est par ici !

Comment apparait le masque de grossesse ?

Le masque de grossesse apparait généralement à partir du 4ème mois de grossesse. 

Le mélasma touche essentiellement le visage : le front, les ailes du nez, les joues, la lèvre supérieure et le menton présentent une ou plusieurs taches brunes aux contours réguliers. Le masque de grossesse peut également concerner le cou.

On retrouve des signes du masque de grossesse sur le corps. En effet, les grains de beauté, les taches de rousseur ou encore les aréoles au niveau des seins ont tendance à foncer pendant la grossesse. Sur le ventre, le masque de grossesse prend la forme d’une « linea nigra », une ligne hyperpigmentée qui va du pubis au nombril, et parfois du pubis jusqu’au sternum. 

Le masque de grossesse fait partie des « petits maux » de la grossesse. Ce n’est pas une maladie grave ou contagieuse. Le masque de grossesse est sans conséquence sur le déroulé de la grossesse, sur l’accouchement ou le bébé. En revanche, la future maman peut être gênée dans son quotidien car elle trouve ses taches disgracieuses. Le masque de grossesse a un impact non négligeable sur la qualité de vie et peut altérer l’estime de soi. 

Quelles sont les causes du masque de grossesse ?

La grossesse est une période tout à fait particulière dans la vie d’une femme, marquée par une importante production d’hormones. Les œstrogènes produits en étant enceinte stimulent l’activité des mélanocytes et donc la synthèse de la mélanine, pigment responsable de la coloration de la peau. 

Un autre facteur essentiel à prendre en compte dans l’apparition du masque de grossesse est l’exposition solaire. En effet, le soleil constitue la principale cause de l’hyperpigmentation, pendant la grossesse ou en dehors. Le masque de grossesse est en grande partie dû au soleil. 

Les femmes ayant la peau foncée sont plus à risque que les autres de développer un masque de grossesse. De même, les femmes ayant déjà eu un mélasma lors d’une grossesse précédente ont plus de risque que les autres de récidiver. 

Comment prévenir le mélasma ?

Pour éviter l’apparition du masque de grossesse, une seule solution : se protéger du soleil, en toutes circonstances, et pas seulement pendant les vacances !

Ainsi la meilleure crème contre le masque de grossesse est une crème solaire. Idéalement, commencer l’application dès le début de la grossesse et poursuivre plusieurs semaines après la naissance.

Appliquer quotidiennement une crème solaire hautement efficace contre les UVA et les UVB est la meilleure des préventions. Nous vous conseillons de choisir une crème non comédogène, adaptée aux peaux sensibles, compatible avec la grossesse et/ou l’allaitement. Pensez à renouveler l’application toutes les 2 heures.

Vous pouvez également associer le produit de protection solaire à des mesures complémentaires, comme par exemple porter un chapeau à larges bords.

Comment traiter le masque de grossesse ?

Si malgré toutes les mesures préventives citées précédemment, un masque de grossesse finit par se développer, ce n’est pas une fatalité. Des solutions existent pour traiter efficacement le masque de grossesse.

Dans le meilleur des cas, le mélasma est lentement réversible et disparait après l’accouchement, ne nécessitant pas de traitement particulier.

Cependant, il arrive très souvent que les taches, en particulier celles du visage, ne disparaissent pas complètement, rendant le teint non homogène. Un traitement peut être nécessaire.

Contrairement aux idées reçues, le traitement du masque de grossesse peut démarrer avant l’accouchement, grâce à des crèmes contre le mélasma compatibles avec la grossesse. Le maquillage des taches brunes est également possible en étant enceinte et permet à la future maman de retrouver confiance en elle. Là encore, il est recommandé de choisir des produits non comédogènes, adaptés aux peaux sensibles, compatibles avec la grossesse et/ou l’allaitement. 

Certains traitements du mélasma sont réalisés après l’accouchement. C’est par exemple le cas du peeling ou du laser. C’est aussi le cas de nombreuses crèmes dépigmentantes. Le dermatologue est le professionnel de santé le plus compétent dans ce domaine. Il proposera des soins adaptés à chaque patiente.


(1) Tyler KH. Physiological skin changes during pregnancy. Clin Obstet Gynecol. 2015

Nos routines de soin

Ma routine
Protection solaire visage et corps

Action pour aider à prévenir et atténuer les effets néfastes du soleil 

Voir cette routine > Protection solaire visage et corps > Voir ma routine >

Ma routine
Unification du teint visage

Action sur les taches brunes et/ou le masque de grossesse

Voir cette routine > Unification du teint visage > Voir ma routine >

Ma routine
Anti-âge visage

Action sur les taches brunes, rides et la perte de fermeté de la peau

Voir cette routine > Anti-âge visage > Voir ma routine >
Voir toutes les routines de soin >