DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

Démangeaisons à l'œil

DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

Les démangeaisons à l’œil sont particulièrement gênantes au quotidien. Parfois, ce n’est pas l’œil mais la paupière qui gratte et qui devient rouge et gonflée. Pour tout savoir sur l’œil qui gratte, c’est par ici !

DU_HOME-PAGE_VISUEL-DERMATOLOGIST_BASE_HEADER 960x584

Sommaire

Pourquoi le coin interne de l’œil me gratte ?

La muqueuse oculaire est sensible, facilement sujette aux démangeaisons. Les yeux qui grattent sont une cause fréquente de démangeaisons sur le visage et résultent de causes variées :

  • Une allergie : les conjonctivites allergiques sont très courantes, reviennent tous les ans à la même période ou perdurent toute l’année, et touchent souvent les deux yeux en même temps. Les conjonctivites allergiques sont marquées par des yeux rouges, un larmoiement et des démangeaisons. D’autres types d’allergie sont possibles, comme par exemple une allergie de contact à un produit de maquillage.
  • Une sécheresse oculaire : très fréquente, la sécheresse oculaire est due à l'âge, à la pollution, aux écrans, à certains médicaments... Elle se traduit par des picotements, l’œil qui gratte et une sensation de sable dans les yeux. 
  • Une infection : une conjonctivite virale ou bactérienne, un orgelet, une blépharite sont des exemples d’infections à l’œil, source de démangeaisons. Dans la majorité des infections, un seul œil est atteint, du moins dans un premier temps. Les symptômes sont généralement un œil rouge et douloureux ainsi que des démangeaisons. 
  • Un corps étranger : la gravité dépend du type de corps étranger et de son niveau de pénétration dans l’œil. Les poussières et autres grains de sable qui se déposent à la surface de l’œil entraînent une gêne oculaire voire une vive douleur, un larmoiement, un œil rouge et des démangeaisons, mais restent généralement sans danger pour les structures oculaires. En revanche, les morceaux de métal ou d’un autre matériau qui pénètrent plus profondément dans l’œil, notamment en milieu professionnel, nécessitent une prise en charge en urgence car ils peuvent entrainer des lésions oculaires graves.

Dans certains cas, c’est le coin externe de l’œil qui gratte, or la peau est très fine et fragile à cet endroit. Attention au risque d’irritation cutanée, voire d’eczéma des paupières.

Comment soulager les démangeaisons des yeux ? 

En cas d’œil qui gratte, il est souvent nécessaire d’aller consulter un médecin généraliste ou un ophtalmologue. Celui-ci examinera l’œil qui gratte et prescrira des gouttes oculaires adaptées au type de maladie oculaire qu’il aura diagnostiquée. Ne pas utiliser des gouttes prescrites pour un autre problème oculaire ou pour une autre personne : tous les collyres ne sont pas équivalents entre eux ! 

En cas de conjonctivite allergique, l’œil qui gratte est souvent associé à d’autres symptômes comme le nez qui coule ou les yeux qui pleurent. Le médecin prescrit à la fois des médicaments locaux comme des gouttes oculaires et nasales et un anti-histaminique par voie orale.

Lors de la réalisation des soins locaux :

  • Se laver les mains avant de manipuler les collyres.
  • Rincer l’œil qui gratte avec du sérum physiologique. Ne pas hésiter à placer les dosettes de sérum au frais pour un soulagement plus important des démangeaisons. Inonder l’œil qui gratte de sérum physiologique permet de bien le nettoyer et d’éliminer toutes les impuretés. 
  • Pencher la tête légèrement en arrière pour instiller le collyre. Tirer sur la paupière inférieure pour déposer une goutte de collyre dans le cul-de-sac conjonctival inférieur. Cette fois-ci, inutile d’inonder l’œil qui gratte de plusieurs gouttes de collyre, ce n’est pas plus efficace car l’excédent roulera sur les joues. Une goutte suffit, à renouveler plusieurs fois par jour selon la prescription médicale. 
  • Au cours de l’instillation, ne pas toucher l’œil qui gratte ou les cils avec l’embout du flacon ou de la dosette. De même, ne pas toucher l'embout avec les doigts. 
  • Après l’instillation, fermer les yeux et appuyer sur le coin interne de l’œil qui gratte quelques secondes, cela permet d’optimiser l’efficacité du collyre tout en limitant le passage systémique. 
  • Ne pas réutiliser une dosette destinée à une usage unique, même s’il reste du collyre à l’intérieur.
  • Vaporiser un peu d’eau thermale sur les paupières fermées pour éliminer l’excédent de collyre qui serait tombé à côté de l' œil qui gratte. 
  • Si l’œil qui gratte est associé à des démangeaisons des paupières, alors le médecin prescrira une crème hydratante apaisante adaptée au contour de l’œil, voire une crème à la cortisone sur quelques jours dans les situations les plus inflammatoires. Appliquer les crèmes en suivant le rebord osseux de l’œil avec de grands gestes circulaires et en gardant les paupières fermées.
  • Eviter de se gratter les yeux ou de frotter les paupières : plus facile à dire qu’à faire, et pourtant ce conseil est indispensable quand on a l’œil qui gratte. En effet, il existe sur le long terme un risque de lésions irréversibles de l’oeil si on le gratte trop fort. Le recours à des compresses d’eau tiède posées sur les yeux qui grattent ou d’eau thermale peut permettre d’atténuer le prurit.
Retour en haut