DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

La lucite estivale ou allergie au soleil

DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

Les lucites sont des photodermatoses, c’est-à-dire des maladies de peau liées à l’exposition solaire. Elles apparaissent essentiellement au moment des beaux jours, d’où le terme de lucite estivale ou de lucite solaire. Il existe plusieurs types de lucites mais toutes ont en commun des lésions rouges et des démangeaisons parfois très intenses. La plupart du temps, le diagnostic de la lucite est clinique, basé sur un interrogatoire précis du patient et un examen cutané complet. Le traitement de la lucite est à la fois curatif, pour soulager rapidement, et préventif, pour éviter les récidives.

DU_HOME-PAGE_VISUEL-DERMATOLOGIST_BASE_HEADER 960x584

Sommaire

Quelles sont les principales formes de lucite ? 

Les deux principaux types de lucite sont :

  • D’une part, la lucite estivale bénigne : cette lucite est particulièrement fréquente et touche surtout les femmes jeunes, entre 25 et 35 ans. Les lésions de la lucite estivale sont très prurigineuses et prennent la forme de petits boutons rouges qui apparaissent dans les douze heures suivant la première exposition solaire importante de l’année. Les boutons de la lucite  siègent essentiellement sur le décolleté et les avant-bras. Le visage n’est pas touché. L’arrêt de l’exposition solaire permet à la lucite estivale bénigne de s’améliorer en quelques jours. L’été se poursuit généralement sans problème comme si la peau s’habituait au soleil. En revanche, la lucite estivale bénigne a tendance à récidiver d’une année sur l’autre.
  • D’autre part, la lucite polymorphe : cette lucite est plus rare que la lucite estivale bénigne. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes, et à tout âge. Comme son nom l’indique, la lucite polymorphe s’accompagne de lésions variables en termes de taille et d’aspect : petits boutons, gros boutons, plaques rouges faisant penser à de l’urticaire ou à de l’eczéma... Les lésions apparaissent dans les deux jours suivant l’exposition solaire. La lucite polymorphe est avant tout une lucite du visage. D’autres parties du corps comme les bras peuvent également être concernées. L'arrêt de l’exposition solaire permet une amélioration de la lucite polymorphe mais attention, cette fois-ci le problème persiste pendant toute la période de soleil. Là encore, il existe un risque de récidive voire même d’aggravation de la lucite d’une année sur l’autre. 

Quelles sont les causes de la lucite estivale ? 

Une question revient souvent en cas de lucite : pourquoi ça gratte ? 
La lucite est due au soleil. Plus précisément, la lucite est une allergie au soleil, d’où l’apparition de boutons et de démangeaisons. 

La lucite estivale bénigne dépend des ultraviolets de type A (ou UVA) tandis que la lucite polymorphe dépend des ultraviolets de type B (ou UVB). 

Des facteurs génétiques pourraient également être en cause dans l’apparition de la lucite. 

Comment soigner une lucite estivale ? 

Le premier traitement de la lucite estivale, c’est bien entendu l’arrêt de l’exposition solaire. 

Le plus souvent, le médecin prescrit des anti-histaminiques par voie orale et de la cortisone par voie locale pour soulager les démangeaisons et l’inconfort de la personne atteinte de lucite. En complément, utiliser des soins dermo-cosmétiques spécifiquement formulés pour limiter les démangeaisons liées à la lucite et augmenter le confort de la peau. 

Le traitement de la lucite estivale est également préventif. En effet, dès l’apparition des beaux jours, il est recommandé d’appliquer toutes les deux heures un produit de protection solaire hautement efficace contre les UVA et les UVB. Eviter les expositions solaires entre 12h et 16h, porter des vêtements couvrants, des lunettes de soleil et un chapeau. Ces quelques règles de photoprotection sont généralement complétées par des traitements oraux : des compléments alimentaires photoprotecteurs, à base de caroténoïdes par exemple, et des antipaludéens de synthèse (sur prescription médicale) dans certains cas. Des séances de photothérapie sont parfois proposées.

Comment soigner une lucite naturellement ? 

Pour soulager les démangeaisons liées à la lucite, appliquer du froid sur les zones touchées : eau thermale, dos d’une cuillère, éventail, sachet de petits pois congelés... 

Certains traitements naturels comme par exemple des protocoles homéopathiques peuvent être utilisés en cas de lucite.

Sur le plan alimentaire, faire le plein d’anti-oxydants présents en grande quantité dans les fruits et légumes, et d’omégas 3 contenus dans l’huile de colza, l’huile de lin, l’huile de cameline et les petits poissons gras comme la sardine ou le maquereau.

Retour en haut