DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

Le prurit dermatologique

DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

Le prurit est la sensation désagréable conduisant au besoin de se gratter. De nombreuses personnes sont concernées par le prurit au quotidien, aussi bien des enfants que des adultes ou des personnes âgées, hommes ou femmes. Le prurit et les démangeaisons accompagnent de nombreuses maladies de peau : on parle alors de prurit dermatologique ou d’origine dermatologique. Petit tour d’horizon des principales maladies de peau qui peuvent provoquer des démangeaisons, et les solutions disponibles pour les soulager.

DU_HOME-PAGE_VISUEL-DERMATOLOGIST_BASE_HEADER 960x584

Sommaire

Reconnaître un prurit dermatologique

Un prurit dermatologique est un prurit ayant pour origine une ou plusieurs lésions cutanées, autrement dit ayant pour origine une maladie ou une affection de la peau. 
Ainsi, le prurit dermatologique est relativement facile à reconnaitre, puisqu’il implique des anomalies présentes au niveau de la peau, telles que des boutons, des plaques, des cicatrices... La plupart du temps, le prurit dermatologique est d’abord localisé au niveau de ces anomalies mais il peut aussi devenir chronique (persistant depuis plus de 6 semaines) et plus diffus. Le fait de se gratter risque d’entrainer l’apparition de lésions supplémentaires appelées lésions de grattage. 

Quelle maladie de peau peut provoquer des démangeaisons ? 

De nombreuses maladies de peau peuvent être la cause de démangeaisons. Les principales maladies de peau sources de prurit sont des dermatoses inflammatoires chroniques fréquentes :

  • L’eczéma est marqué par la présence de plaques rouges, une peau sèche et des démangeaisons. Il existe plusieurs types d’eczéma dont les plus courants sont l’eczéma atopique, l’eczéma de contact et l’eczéma chronique des mains. 
  • Le psoriasis se caractérise par la présence de plaques rouges plus ou moins étendues, généralement prurigineuses et recouvertes d’une épaisse couche de squames blanches.
  • La dermite séborrhéique touche la peau et/ou le cuir chevelu. Elle se définit par la présence de plaques rouges mal délimitées recouvertes de petites squames plus ou moins grasses et non adhérentes. Là encore, le prurit est souvent très présent et pose problème au quotidien. 

D'autres maladies de peau moins courantes sont également associées à du prurit :

  • L’ichtyose : c’est une maladie génétique rare au cours de laquelle la peau est très sèche, rugueuse et squameuse.
  • La pemphigoïde bulleuse : c’est une maladie bulleuse auto-immune qui touche la personne âgée.

De nombreuses dermatoses infectieuses entrainent du prurit :

  • La gale : il s’agit d’une parasitose très contagieuse due à un acarien, le sarcopte de la gale, qui creuse des sillons microscopiques dans la peau. Le prurit est souvent intense et s’amplifie la nuit.
  • Les poux : le pou de la tête est le plus connu, mais il existe également le pou du corps et le pou du pubis. 
  • La varicelle : il s’agit sans doute de la maladie infantile la plus connue. Elle est d’origine virale et extrêmement contagieuse.

Enfin, le prurit d’origine dermatologique peut résulter d’affections cutanées plus ponctuelles comme par exemple les piqûres d’insectes et de végétaux, ou les coups de soleil. 
En cas de dermatose prurigineuse, tout l’enjeu est de ne pas gratter les lésions afin d’éviter une surinfection de la peau et/ou des cicatrices. 

Soulager les démangeaisons liées à un prurit dermatologique 

Le prurit d’origine dermatologique ne se soigne pas d’une seule et unique manière. En effet, tout dépend de la maladie de peau en cause. Par exemple : 

  • L’eczéma est généralement soulagé par l’utilisation de dermocorticoïdes et d’émollients.
  • Les formes sévères de psoriasis se traitent à l’aide de médicaments injectables appelés biothérapies.
  • La gale nécessite l’application de crèmes anti-parasitaires et/ou la prise d’ivermectine par voie orale. 

Ainsi, pour soulager un prurit dermatologique, il est souvent nécessaire de consulter un médecin et de se conformer à la prescription médicale. En parallèle, quelques règles simples d’hygiène et de soins permettent de prendre soin de sa peau au quotidien et de ne pas l’aggresser. Par exemple, privilégier les douches tièdes et rapides. Utiliser un savon surgras, un syndet ou une huile lavante, sans parfum et sans substance irritante. Bien rincer, et sécher la peau en tamponnant délicatement avec une serviette douce. Couper les ongles courts, et porter des vêtements confortables en coton.
En cas d’envie de se gratter, appliquer du froid sur la zone : eau thermale, dos d’une cuillère, éventail, sachet de petits pois congelés...

Retour en haut