eczema-ou-dermite-seborrheique-ducray

Eczéma ou dermite séborrhéique ?

eczema-ou-dermite-seborrheique-ducray

Les signes cliniques qui définissent la dermite séborrhéique (appelée aussi dermatite séborrhéique) peuvent dans certains cas faire penser à ceux de l’eczéma et il n’est pas toujours évident de les différencier.

DU_HOME-PAGE_VISUEL-DERMATOLOGIST_BASE_HEADER 960x584

Sommaire

Quelles différences entre eczéma et dermite séborrhéique ?

La dermatite atopique est surtout une maladie infantile, qui peut apparaître dès les premiers mois de la vie. Elle atteint 10% des enfants dans le monde et persiste plus rarement à l’âge adulte. Alors que la dermatite séborrhéique apparait plus généralement après la puberté et à l’âge adulte, et affecte 3% de la population.

Dermatite atopique ou eczéma de contact, ces deux pathologies se caractérisent par un érythème puis des vésicules (inflammation de la peau ou cloque cutanée remplie de liquide). Une fois que ces vésicules se rompent, on observe des croûtes jaunâtres et grasses. C’est à cette étape précisément que la confusion entre les deux pathologies peut se faire.

La dermatite atopique, d’origine génétique ou allergique, se manifeste par une peau extrêmement sèche, aussi appelée xérose, source d’inconfort et de démangeaisons. Comme la dermatite séborrhéique elle évolue par poussées, au cours desquelles des plaques rouges apparaissent, démangent davantage et s’aggravent si l’on ne résiste pas à l’envie de les gratter.
Ces plaques rouges ou lésions débordent largement des zones de séborrhée (zones riches en sébum), qui sont les localisations typiques de la dermatite séborrhéique.

La topographie des lésions (c’est à dire la localisation des lésions) ainsi que les antécédents familiaux et personnels d’atopie aideront à orienter le diagnostic.
Cependant le diagnostic peut s’avérer difficile lorsque la dermatite atopique persiste à l’âge adulte et atteint la tête et le cou.

Eczéma ou dermatite séborrhéique ? Une distinction difficile ! Il est donc indispensable pour une bonne prise en charge de consulter votre médecin traitant ou votre dermatologue.

Retour en haut