Les soins qui changent votre quotidien

Eczéma de contact dû aux cosmétiques

L’eczéma de contact résulte d’un contact prolongé avec des allergènes très variés. Certains d’entre eux entrent dans la composition de nombreux cosmétiques, ce qui peut parfois compliquer l’hygiène et le soin au quotidien.

Qu’est-ce que l’eczéma du aux cosmétiques ?

C’est un eczéma de contact qui apparaît suite à l’utilisation ou à l’application d’un cosmétique :
  • L’allergie à une coloration, l’allergie à un shampoing ou encore l’allergie à une laque se traduisent par des lésions d’eczéma au niveau du cuir chevelu. En cas de dermatite liée à un shampoing, les plaques d’eczéma peuvent apparaître sur le dos ou sur le visage si le produit a coulé au moment du rinçage ;
  • L’allergie à un déodorant entraine des plaques d’eczéma au niveau des aisselles ;
  • L’allergie à un rouge à lèvres provoque des lésions sur les lèvres et/ou tout autour de la bouche ;
  • L’allergie à un vernis à ongles a la particularité de pouvoir entrainer des lésions à distance, notamment sur le visage et les yeux que l’on touche fréquemment, sans trop s’en rendre compte (eczéma manuporté).
Dans certains cas, il ne s’agit pas d’une véritable allergie de contact mais plutôt d’une dermite irritative, non immunitaire, due à l’humidité, aux frottements, aux lavages répétés de la peau ou des cheveux… La dermite irritative et l’eczéma de contact peuvent se développer de façon successive chez une même personne, altérant un peu plus l’état de la peau.

Quels sont les cosmétiques en cause ?

Les cosmétiques pouvant être la cause d’une poussée d’eczéma sont nombreux, mais attention : l’allergie aux cosmétiques n’est pas une allergie à un type de produit ou à une marque. C’est une allergie de contact à une substance présente dans le cosmétique et source de dermatite. Le plus souvent, il s’agit d’une allergie à un parfum, un colorant ou un conservateur. En cas de doute, des tests allergologiques permettent de mettre en évidence la substance responsable. Celle-ci peut être présente dans de nombreux cosmétiques, d’où l’intérêt de bien lire les étiquettes. Dans certains cas, les tests allergologiques sont négatifs et le diagnostic de dermite irritative est plus probable.

Comment traiter l’eczéma du aux cosmétiques ?

L’eczéma allergique n’est pas une fatalité et se traite comme n’importe quel eczéma, c’est-à-dire à l’aide de crèmes anti-inflammatoires et de crèmes réparatrices apaisantes sur les lésions, et d’émollients au long cours. Cependant, afin d’éviter des poussées quotidiennes d’eczéma de contact et une altération de l’état cutané sur le long terme, mieux vaut cesser d’utiliser le ou les cosmétiques en cause.