eczema-bebe-quand-faut-il-consulter-ducray

Eczéma bébé : quand faut-il consulter ?

eczema-bebe-quand-faut-il-consulter-ducray

L’eczéma chez le bébé et l'enfant : Quand les premières plaques d’eczéma apparaissent sur le corps de bébé, c’est souvent la panique du côté des parents pour consulter! Voici quelques conseils pour y voir plus clair.

DU_HOME-PAGE_VISUEL-DERMATOLOGIST_BASE_HEADER 960x584

Sommaire

Pas de panique

?Certains se demandent de quoi il s’agit et ont peur que ce soit grave ; d’autres reconnaissent des plaques d’eczéma et cherchent à savoir à quoi elles sont dues. Ils ne savent pas s’il vaut mieux attendre ou consulter le médecin. A ce moment-là, les parents ressentent parfois beaucoup de culpabilité, alors qu’ils font au mieux !

Dans un premier temps, il est bien entendu recommandé de consulter un médecin. Le plus souvent, il s’agit du pédiatre ou du médecin généraliste qui suit l’enfant. Parfois, les parents prennent rendez-vous directement avec un dermatologue. Le médecin pose le diagnostic d’eczéma et rassure les parents. Il leur explique dans les grandes lignes ce qu’est l’eczéma et comment il se soigne. Un premier traitement est prescrit et comprend généralement deux types de crème : le dermocorticoïde traite les plaques d’eczéma tandis que l’émollient lutte contre la sécheresse de la peau.

Faut-il à nouveau consulter si bébé refait une poussée ?

Si bébé refait une poussée, souvent quasi-identique à la précédente, les parents doivent être capables de redémarrer le traitement prescrit initialement sans forcément reprendre un nouveau rendez-vous chez le médecin. En effet, les parents doivent bien comprendre que l’eczéma de l’enfant est une maladie chronique qui évolue de façon cyclique, en alternant des périodes de poussée et des périodes de rémission. Entre deux consultations, les parents peuvent tenir un calendrier des poussées, compter le nombre de tubes utilisés ou même utiliser une application digitale spécialisée comme Dermocontrol® afin que le médecin se fasse une idée de ce qui s’est concrètement passé à la maison. Ces différentes mesures améliorent le suivi médical et rendent les parents véritablement acteurs de la prise en charge de leur enfant.

En revanche, si les lésions changent d’aspect ou si elles persistent malgré la mise en place du traitement, si le bébé souffre de signes généraux comme de la fièvre, les parents doivent consulter leur médecin car il s’agit peut-être d’une surinfection de l’eczéma, ou d’une autre maladie de peau, qui nécessite la mise en place d’autres traitements.

En cas de résistance au traitement, il ne faut pas hésiter à reconsulter le médecin pour éliminer un facteur aggravant (surinfection ou allergie).

Retour en haut