DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

Le prurit aquagénique

DU_SENSINOL_ROUTINE_HEADER

Le prurit aquagénique est une forme rare de prurit, qui comme son nom l’indique apparait suite à un contact avec l’eau. Le prurit aquagénique pose de nombreux problèmes au quotidien car l’eau est présente partout. Le prurit aquagénique est un prurit tout à fait particulier qui altère la qualité de vie des personnes atteintes.

DU_HOME-PAGE_VISUEL-DERMATOLOGIST_BASE_HEADER 960x584

Sommaire

Qu'est-ce que le prurit aquagénique ?

Le prurit aquagénique est le prurit dû à l’eau. Il apparait quelques minutes seulement après le contact de la peau avec l’eau, qu’il s’agisse d’une douche, d’un bain, d’un plongeon dans la piscine, de gouttes de pluie, de sueur ou même de larmes. La personne atteinte de prurit aquagénique ressent des sensations de démangeaisons, mais aussi des picotements, des sensations de brûlures voire de véritables douleurs qui sont difficilement supportables. La peau qui gratte après la douche entraîne beaucoup d’inconfort, voire de l’irritabilité et de l’énervement. 

Le prurit aquagénique survient quelle que soit la température de l’eau, même si certains patients remarquent des différences d’intensité du prurit si l’eau est plutôt chaude ou plutôt froide. Les démangeaisons après la douche s’atténuent généralement au bout de quelques minutes ou de quelques heures. 

Il ne faut pas confondre le prurit aquagénique avec l’urticaire aquagénique, qui est une forme particulière d’urticaire physique entraînant l’apparition de plaques rouges et prurigineuses suite à un contact avec l’eau. En cas de prurit aquagénique, il n’y a pas de lésion cutanée visible.

De même, le prurit aquagénique est une réaction à l’eau mais ce n’est pas une allergie à proprement parler. Les personnes atteintes de prurit aquagénique peuvent boire de l’eau normalement. 

Quelles sont les causes du prurit aquagénique ? 

Dans la majorité des cas, la cause du prurit est inconnue. Il s’agit alors d’un prurit aquagénique idiopathique ou isolé. Des facteurs internes et externes peuvent influer comme la sécheresse cutanée ou le stress. 

Dans certains cas, le prurit aquagénique est secondaire à une hémopathie, ou maladie du sang. La maladie en cause la plus connue est la polyglobulie de Vaquez. Il s’agit d’un syndrome myéloprolifératif au cours duquel le corps fabrique des globules rouges de façon disproportionnée et incontrôlée. Une surproduction de globules blancs et de plaquettes est parfois associée. En cas de prurit aquagénique, il est donc important d’aller consulter son médecin traitant pour vérifier l’absence de maladie du sang

Comment soigner le prurit aquagénique ? 

En cas de prurit aquagénique secondaire à une maladie du sang, le traitement médicamenteux prescrit permet généralement d’atténuer les symptômes. 
En revanche, en cas de prurit aquagénique idiopathique ou isolé, la prise en charge ne bénéficie d’aucun traitement spécifique. Des médicaments comme les anti-histaminiques peuvent être essayés mais ils sont rarement efficaces. La photothérapie est également proposée à certains patients atteints de prurit aquagénique mais là encore l’efficacité n’est pas toujours au rendez-vous. Enfin, le soutien psychologique fait partie intégrante de la prise en charge. 

Comment se laver en cas de prurit aquagénique ? 

En cas de prurit aquagénique, la toilette peut vite devenir un cauchemar car elle engendre d’importantes démangeaisons. Voici quelques conseils à adopter au quotidien :

  • Prendre des douches ou des bains rapides, en évitant les jets trop puissants pour éviter de stimuler de façon trop importante les stimulations nerveuses présentes dans la peau. 
  • Prendre des douches tièdes ou fraîches si la personne a constaté une amélioration par le froid.
  • Utiliser des produits lavants doux, sans parfum, de type savon surgras, syndet ou huile lavante. Rincer abondamment.
  • Bien sécher la peau, en tamponnant délicatement avec une serviette douce en coton.
  • Pour éviter la peau qui gratte après la douche, appliquer une crème hydratante riche en actifs anti-démangeaisons sur l’ensemble du corps, en insistant sur les zones qui démangent le plus.
  • Certaines personnes atteintes de prurit aquagénique choisissent d’alcaliniser l’eau du bain en y ajoutant du bicarbonate de soude, d’autres préfèrent se laver un jour sur deux pour limiter les démangeaisons après la douche.
  • Au moment de la poussée de prurit aquagénique, mettre en place des mesures pour apaiser aussi bien la peau que l’esprit : s’occuper les mains pour ne pas se gratter, écouter de la musique douce, se détendre, respirer profondément, faire appel à des méthodes comme la sophrologie, la cohérence cardiaque, la médication ou le yoga. 
Retour en haut